(Billet 1015) – Un monde dangereux et profondément injuste

(Billet 1015) – Un monde dangereux et profondément injuste

Cela a été dit et redit par à peu près tout le monde à travers le monde… « L’ordre international » érigé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et adapté après la chute du mur de Berlin et de l’effondrement de l’Union soviétique ne fonctionne plus, les paramètres ayant changé. Mais les règles du jeu, la principale étant de régler les différends par la force ou ce qui y ressemble, n’a pas changé, à cela près que la force est plus et mieux partagée.

Les armes diffèrent selon les cas, graduellement, entre désinformation en vue de décrédibilisation, condamnations internationales et instrumentalisation des organismes multilatéraux, sanctions économiques et financières, frappes aériennes directes, massacres au besoin (Syrie, Irak, Afghanistan, et maintenant Gaza…). Les Etats-Unis, hyperpuissance unique, n’avaient donc plus de concurrents mais des vassaux, des obligés et des « dominions », et ont agi en conséquence et donc péché dans ce que pour les individus on appelle l’usure du pouvoir, le culte d’eux-mêmes et la culture de l’impunité.

La guerre d’Irak de George Bush Jr a éveillé les pays du monde à cette réalité ancienne qui devient de plus en plus visible d’une volonté de domination occidentale sur la planète. Mais une volonté contestée par le nouvel ordre mondial, non codifié, non réglementé, car encore au stade de contestation du désormais ancien ordre. Cela forme une sorte de « désordre mondial », avec un G7 compact, dit bloc occidental, agissant selon des codes prédéterminés, pour des objectifs de domination du monde, attaquant en meute comme on peut le constater aujourd’hui dans différentes parties du monde, en Ukraine depuis 2014, au Sahel cet été 2023 (malgré quelques divergences apparues entre France et Etats-Unis), à Gaza depuis octobre dernier et contre l’Iran ce week-end… ou se désintéressant en groupe de conflits et de drames humains et humanitaires comme au Yémen ou au Soudan.

La question est de savoir comment régir le monde quand on n’est pas prêt à en payer le prix, ou qu’on ne le peut pas ? Le prix est celui du sang et de la prospérité, le sang des soldats ou de victimes d’attentats et la prospérité est celle qui est remise en cause en raison des perturbations multiples et diverses issues des différents conflits alimentés par l’Ouest contre le reste.

Mais la réalité est ailleurs… La réalité est dans ce fait que les dirigeants occidentaux se trouvent aujourd’hui en parfait et très large décalage avec leurs propres opinions publiques. Quand il s’agissait de dominer un monde faible, sans défense et donc passif et inoffensif, les populations américaine et européenne s’accommodaient de cette domination fondée sur leur suprématie en à peu près tout. Aujourd’hui, les armes occidentales se retournent contre leurs expéditeurs : la technologie est désormais utilisée contre l’ouest (intrusions dans les processus électoraux, usage des réseaux sociaux pour montrer les...
Warning: mysqli_query(): MySQL server has gone away in /www.panorapost.com/post.php on line 102

Warning: mysqli_query(): Error reading result set's header in /www.panorapost.com/post.php on line 102
MySQL server has gone away