Akhannouch: Réaffirmation du soutien du Maroc à un cessez-le-feu durable à Gaza

Akhannouch: Réaffirmation du soutien du Maroc à un cessez-le-feu durable à Gaza

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch a affirmé, mardi, que le Royaume du Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, réitère son soutien à toutes les initiatives et propositions visant l’instauration d’un cessez-le-feu durable à Gaza, l’acheminement de l’aide humanitaire et la protection des civils.

M. Akhannouch, qui représente SM le Roi aux travaux de la Conférence internationale de haut niveau sur la réponse humanitaire urgente à Gaza, tenue dans la région de la Mer Morte (à 40 km au sud d’Amman), a souligné que le Royaume appelle à adopter une approche sérieuse et positive à l’égard de ces initiatives et à œuvrer à réunir les conditions idoines pour concrétiser la solution à deux Etats.

« La situation à Gaza ne peut se résumer aux seuls chiffres effarants de victimes civiles, aux opérations de destruction massives ou aux rapports sur les horreurs sur le terrain. Il s’agit d’un véritable drame humanitaire sans précédent, avec plus de 2,3 millions de personnes à Gaza vivant dans des conditions insupportables« , a-t-il dit dans son intervention lors de cette conférence. “Avec la poursuite du blocus imposé à Gaza et la restriction de l’accès aux secours, la vie dans la Bande de Gaza, l’endroit le plus densément peuplé au monde, est devenue un véritable enfer, dans un contexte marqué par l’insécurité et le manque d’accès à l’eau, à la nourriture et aux médicaments”, a-t-il poursuivi.

M. Akhannouch a rappelé que SM le Roi Mohammed VI, en sa qualité de Président du Comité Al-Qods, avait ordonné l’envoi d’une aide humanitaire urgente aux frères palestiniens à Gaza et à Al-Qods, ainsi que l’octroi de bourses supplémentaires aux étudiants palestiniens qui poursuivent leurs études dans les instituts et universités marocains.

A cette occasion, a-t-il rappelé, le Royaume du Maroc réitère son entière disposition à continuer à apporter assistance et soutien aux Palestiniens, affirmant que l’aide visant à sauver des vies et à soulager les plus vulnérables ne doit en aucun cas être prise en otage des politiques et des conflits.

Il a également indiqué que SM le Roi...

Mohammed VI n’a eu de cesse de souligner la nécessité d’une action urgente pour assurer l’acheminement fluide et sans restrictions des aides humanitaires, à travers tous les points de passage, afin de mettre fin à cette tragédie humanitaire.

A cet égard, a relevé le chef du gouvernement, le Royaume du Maroc insiste sur la nécessité de permettre aux agences onusiennes œuvrant dans le domaine humanitaire, en particulier l’UNRWA, de mener leurs missions sans entraves. Par ailleurs, M. Akhannouch a souligné que le Royaume du Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, rejette et condamne fermement les tentatives de déplacement forcé et la prise pour cible des civils en toutes circonstances, quels qu’en soient les motifs et les justifications.

Il a noté, en outre, que les solutions militaires n’apporteront ni paix ni stabilité, ajoutant que la gestion de ce conflit sans perspective raisonnable de solution n’apportera pas de sécurité durable. M. Akhannouch a rappelé la position constante du Royaume, exprimée à maintes reprises par SM le Roi, quant à la justesse de la cause palestinienne et son soutien aux droits légitimes du peuple palestinien à établir son Etat indépendant sur les frontières du 4 juin 1967 avec Al-Qods-Est comme capitale, sur la base de la solution à deux Etats, notant que le dialogue et la négociation sont les seuls moyens de parvenir à une paix durable, juste et globale pour éviter la reproduction d’une telle catastrophe humanitaire. M.

Akhannouch représente SM le Roi Mohammed VI aux travaux de la Conférence internationale de haut niveau sur la réponse humanitaire urgente à Gaza, organisée conjointement par la Jordanie, l’Egypte et les Nations-Unies. Intitulée « Appel à l’action: Aide humanitaire urgente pour Gaza », la Conférence a pour objectif d’identifier les moyens de renforcer la réponse de la communauté internationale à la catastrophe humanitaire dans la bande de Gaza.

La conférence est marquée par la présence notamment du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, de chefs d’Etat et/ou de gouvernement représentant plus de 75 pays, ainsi que de représentants d’organisations humanitaires et d’institutions financières internationales.