Le FMI met en place un nouveau guichet pour faire face aux «chocs alimentaires»

Le FMI met en place un nouveau guichet pour faire face aux «chocs alimentaires»

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé vendredi la mise en place d’un nouveau guichet de financement des ripostes aux chocs alimentaires exacerbés par la crise climatique, la pandémie et les conflits notamment entre la Russie et l’Ukraine.

«Le conseil d’administration du FMI a approuvé aujourd’hui l’ouverture d’un nouveau guichet de financement des ripostes aux chocs alimentaires au titre de nos instruments de financement d’urgence, la facilité de crédit rapide et l’ instrument de financement rapide », a indiqué la directrice générale de l’institution financière, Kristalina Georgieva.

Dans un communiqué, Georgieva a déclaré que ce nouveau guichet fournira « un accès supplémentaire aux financements d’urgence » aux pays qui ont des besoins urgents de financement et souffrent d’insécurité alimentaire aiguë, d’un brusque choc sur les importations alimentaires ou d’un choc sur les exportations de céréales.

Le nouveau guichet « restera ouvert pendant un an »,...



a-t-elle précisé, rappelant que l’insécurité alimentaire a été accentuée par les chocs climatiques, conjugués à la pandémie et aux conflits régionaux.

« La guerre russe en Ukraine a fait grimper davantage le prix de la nourriture et des engrais, et pénalise les importateurs de denrées alimentaires et certains exportateurs », rappelle l’institution financière basée à Washington.

Quelque 345 millions de personnes sont « en danger immédiat » du fait d’une insécurité alimentaire aiguë, alerte le FMI.

Le nouveau guichet de financement des ripostes aux chocs alimentaires constituera, indique-t-on, « une ligne de défense supplémentaire » après les dons et les financements concessionnels.

« Grâce à ce nouveau guichet de financement, le FMI apportera une assistance supplémentaire pour aider les populations des pays vulnérables à affronter l’une des pires crises qui soit, celle de la faim », a indiqué la DG de l’institution de Bretton Woods.

Commentaires