L'UE interdit les chargeurs pour iPhone d'Apple dès 2024

L'UE interdit les chargeurs pour iPhone d'Apple dès 2024

L’Union Européenne a pris une décision concernant les chargeurs d’Iphone. Au grand dam d’Apple, un accord provisoire obligera le géant américain à changer le port de charge utilisé par ses petits appareils électroniques.

Les législateurs européens ont convenu mardi d'un port de recharge mobile unique pour les téléphones portables, les tablettes et les appareils photo. Cela signifie que les fabricants d'équipements devront se conformer aux nouvelles conditions d'ici 2024.

“Les consommateurs n’auront plus besoin d’un dispositif et d’un câble de charge différents à chaque fois qu’ils achètent un nouvel appareil, et pourront utiliser un seul chargeur pour tous leurs appareils électroniques portables de petite et moyenne taille”, a annoncé ce mardi le Parlement européen. 

Au total, une quinzaine de produits devront être équipés d’un port USB Type-C, quel que soit leur fabricant. 

Selon l'UE, cette décision réduira l'encombrement et les déchets électroniques, car les consommateurs n'auront plus besoin d'un...



câble de charge différent à chaque fois qu'ils achèteront un nouvel appareil.

Cependant, les appareils iPhone et AirPod, ainsi que plusieurs autres, utilisent actuellement leurs propres ports "Lightning" d'Apple pour se connecter et se recharger, et selon les nouvelles règles, ils devront être repensés d'ici l'automne 2024 ou il ne serait pas légal d’en vendre dans l'UE.

Les analystes ont suggéré qu'Apple, qui s’oppose fortement à cette décision, pourrait déplacer tous ses appareils vers USB-C, plutôt que de simplement vendre différentes versions dans l'UE. Une précédente tentative d'introduction d'un port de charge commun à travers le bloc avait été lancée en 2018, mais avait échoué.

Du côté des consommateurs, ce chargeur unique devrait réduire les dépenses des consommateurs européens d’environ 250 millions d’euros chaque année, selon la Commission européenne qui avance également que les déchets de chargeurs non utilisés pourraient être réduits de presque 1.000 tonnes.    

 

Commentaires