Panorapost



Finances

Le Maroc hôte de la Conférence onusienne des Ministres africains des Finances en 2019

Le Royaume du Maroc a été choisi unanimement et par acclamation pour l'organisation de la prochaine Conférence Ministérielle de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA).

Les Ministres africains...

Lire la suite

Finance Internationale : le Maroc hôte de l’édition 2021 des Assemblées Annuelles du GBM et du FMI

Les Assemblées Annuelles du Groupe de la Banque Mondiale (GBM) et du Fonds Monétaire International (FMI) constituent le grand rendez-vous annuel de la finance internationale et l’occasion de débattre de la conjoncture internationale, du...

Lire la suite

Ce qu’attend la CGEM de (et pour) la loi de Finances 2018

Avec 37.000 postes d’emplois détruits en 2016 et une croissance anormalement basse de 1,2% du PIB (avec ou sans pluviométrie), les chefs d’entreprises montrent leur inquiétude, et expriment leurs revendications pour relancer la machine...

Lire la suite

Ce que veut El Otmani pour la loi de Finances 2018

Le gouvernement E l Otmani a ceci de particulier qu’il a adopté sa loi de Finances 2017 à la mi-2017, et il a aussi ceci de bien qu’il a maintenu le ministre des Finances de l’ancien gouvernement, en l’occurrence Mohamed...

Lire la suite

Conseil de gouvernement : "La loi de finances ne sera sûrement pas votée avant le 31-12" (B. Hakkaoui)

Conformément aux articles 75 de la constitution et 50 de la loi organique des finances, le gouvernement s’est réuni ce jeudi 15 décembre pour adopter les décrets d’ouvertures des crédits nécessaires au...

Lire la suite

Un conseil de gouvernement pour pallier, dans l’urgence, à l’absence de loi de finances 2017

Ce qui devait arriva… Pendant que la classe politique lambine et tergiverse, le temps, lui, court, et ne pardonne pas. Le 31 décembre est presque là et il n’y a même pas encore de majorité, alors a fortiori un...

Lire la suite

Avec les atermoiements de la classe politique, la loi de finances ne serait promulguée qu’en mars 2017

Cela fait 5 semaines que les élections sont passées, que le PJD a triomphé, puis que son chef Abdelilah Benkirane  désigné par le roi Mohammed VI pour former sa majorité et son gouvernement, piétine. Le...

Lire la suite