Panorapost



Mondial |

Publié le 16 mai 2018

Mondial 2026 : le bid book marocain présenté à l'Assemblée nationale française

Partager cet article :

Assemblée nationale française (Photo)

 

Après quelques semaines de silence radio, le comité de candidature Maroc 2026 semble réveiller de sa torpeur après quelques salves reçus des rivaux nord-américains.

Après la lettre de Faouzi Lekjâa destinées au fédérations, Moulay Elalamy lui a emboîté le pas le même jour, cette fois-ci, le président du comité de candidature a présenté le bid book marocain à l’assemblée nationale française.

Une rencontre en soutien à la candidature du Maroc à l'organisation de la coupe du monde de football 2026 a été organisée, mardi soir à l’Assemblée nationale française avec la participation de plusieurs personnalités dont des députés et des sénateurs.

S’exprimant lors de cette rencontre, initiée par le groupe d’amitié France-Maroc à l’Assemblée nationale, le président de ce groupe Mustapha Laabid a souligné que le Maroc peut compter sur le soutien de la France à cette candidature, rappelant les liens unissant les deux pays sur tous les plans.

"Votre candidature est celle de la France et de l’Europe", a-t-il dit. "Le Maroc est un carrefour entre l’Afrique et l’Europe. Si le Maroc gagne c’est l’Europe toute entière qui gagne. Si le Maroc gagne c’est l’Afrique toute entière qui gagne", a souligné le député français.

Situé à 14 km de l’Europe, le Maroc a tous les atouts pour organiser cet événement planétaire, a-t-il encore dit.

Pour sa part, le directeur de l'Institut de relations internationales et stratégique (IRIS) et spécialiste de la géopolitique du sport, Pascal Boniface a cité certains atouts de la candidature du Maroc, un pays qui se caractérise par sa diversité et le croisement de plusieurs cultures.

Le Maroc a l’avantage d’être un pays arabe, africain et musulman qui est également tourné vers l’occident, a-t-il fait observer, rappelant la passion que suscite le football dans le Royaume.

Outre son hospitalité, le Maroc se situe dans des beaux créneaux horaires pour suivre les matches du mondial, a relevé M. Boniface, qualifiant de cohérente la candidature du Royaume.

On ne peut pas organiser toujours le Mondial en Europe et dans une oligarchie de pays, a soutenu ce pionnier de la géopolitique du sport, se disant par ailleurs convaincu qu’une coupe du Monde au Maroc aura un visage humain.

Le député européen Gilles Pargneaux a, quant à lui, lancé un appel aux pays membres de l’Union européenne pour porter haut et fort cette candidature du Maroc.

La rédaction

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires