Panorapost



Sport |

Publié le 04 mai 2018

L’UEFA sur le pied de guerre avec Infantino , Olsson:« C'est un exercice d'argent conçu pour être réélu l'année prochaine » 

Partager cet article :

Le chef de la fédération des ligues majeures d'Europe a intensifié la guerre des mots sur la proposition de Gianni Infantino de restructurer le football mondial en accusant le président de la FIFA d'essayer d'acheter des voix.

Vingt-quatre heures après que les ligues européennes eurent émis leur plus sévère avertissement sur les plans controversés d'Infantino, les comparant à la "vieille FIFA", le président de l'organisation, Lars-Christer Olsson, prétendait que l'ambition personnelle d'Infantino termes de se faire réélire pour un second mandat.

"C'est un exercice d'argent conçu pour être réélu l'année prochaine", a déclaré Olsson, ancien PDG de l'UEFA, à Insideworldfootball. "C'est la façon la plus simple d'empêcher quelqu'un d'autre de présenter une candidature."

Olsson dit que malgré les millions de personnes apparemment proposées dans le cadre des plans d'Infantino visant à introduire deux nouvelles compétitions, une nouvelle Coupe du Monde des Clubs et une nouvelle Ligue des Nations de la FIFA, le diable est dans le détail non encore dévoilé.

"Personne ne sait ce qu'il y a dans l'accord parce qu'ils ont signé un accord de non-divulgation avec les investisseurs. C'est très bien de dire à tout le monde qu'ils vont avoir beaucoup d'argent, mais personne ne sait d'où ça vient. De plus, que diront les autorités de la concurrence au sujet de la signature d'un contrat de 12 ans? "

Olsson admet que la nouvelle restructuration pourrait avoir lieu sans l'accord de l'UEFA si la FIFA parvient à générer un soutien suffisant du reste du monde. Mais le manque de consultation appropriée, dit-il, va à l'encontre du prétendu nouveau processus de réforme de la FIFA.

"La FIFA a installé un comité spécifique des parties prenantes du football qui s'est réuni il y a quelques semaines lorsque cette proposition n'a pas été présentée."

Il prévient que le calendrier international déjà surchargé sera étiré à la limite en raison du temps de préparation. "Si plus de clubs européens vont jouer dans un tournoi d'été, cela aura un effet sur le calendrier car ils devront commencer leurs propres compétitions plus tard."

Le corps d'Olsson, qui représente 32 ligues dans 25 pays, a appelé l'UEFA à mobiliser d'autres parties prenantes pour s'opposer au nouvel ordre mondial proposé par Infantino. Il réfute la suggestion selon laquelle les deux nouveaux tournois rétabliront l'équilibre compétitif et que les pays et les clubs les plus pauvres bénéficieront d'une manne financière dont ils ont grand besoin.

"La nouvelle Coupe du Monde des Clubs proposée va réellement empirer l'équilibre compétitif car elle ne concernera qu'un petit nombre de clubs d'élite. En ce qui concerne la Ligue des Nations, les meilleures associations gagneront le plus d'argent. "

Ensuite, dit Olsson, il y a la question de la corruption potentielle qui a si longtemps tourmenté la FIFA et dont le régime actuel est si désireux de prendre ses distances. Infantino est impatient de remplir sa promesse électorale de l'année dernière d'augmenter considérablement le financement de développement de chaque fédération membre, mais Olsson a mis en garde: «Nous devons savoir d'où vient l'argent et comment il sera utilisé. »

"Si la FIFA veut que cela passe par son Conseil et ensuite par le Congrès, elle doit évidemment promettre quelque chose pour tout le monde. Ma préoccupation est qu'une partie de l'argent pourrait être utilisée à tort. Toutes les sommes distribuées doivent être tracées et comptabilisées - et finissent là où elles devraient finir. "

MN

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires