Panorapost



Maroc |

Publié le 11 novembre 2016

Laura Prioul, l’accusatrice de Saâd Lamjarred, sort de son silence…

Partager cet article :

Saâd LamjarredSaâd LamjarredAlors que son nom circule depuis une quinzaine de jours, Laura Prioul, la jeune Française de 20 ans qui accuse le chanteur marocain Saâd Lamjarred de l’avoir violentée et violée dans son hôtel, a écrit un « texte » sur sa page Facebook. Elle confirme les faits et, dans une langue étrange, livre sa vérité.

Voici le texte, en copié-collé : « Je viens d'écrire ces phrases pour répondre à ceux et celles qui me menacent chaque jour et m'insultent chaque heure, je viens de leur dire que vraiment je suis victime de viol. je comprends bien votre amour à ce chanteur ainsi que votre soutien et solidarité, mais cela ne devrait pas empêcher le parcour normal de la justice surtout dans un pays démocratie comme notre pays, et si vous avez confiance à la justice française soyez sur que c'est moi qui va être condamné pour  arnaque ou pour d'autres choses comme celles que m'avaient déjà reprocher sur la page que j'ai crée récemment pour expliquer mon point de vue mais vos insultes et vos agressions m'ont empêcher de s’explique en tout liberté. Bref si je suis coupable je serai sans doute condamné - c'est la France les filles et non le Maroc ou les gens peuvent échapper à leur responsabilité sans être condamné ...

Être avec quelqu'un dans sa chambre ne signifie pas forcément que je suis d'accord pour qu'il me viol ...changez vos mentalités nous sommes en 2016...que pensez vous de l'amitié ? ».

Pour rappel, le chanteur marocain avait été interpellé le mercredi 26 octobre dans son hôtel parisien, puis mis en examen pour violences et viol aggravés et incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis. Les juges refusent de le libérer tant qu’il n’y a pas eu de confrontation avec Laura Prioul, laquelle ne veut toujours pas le rencontrer, étant, dit-elle, sous le coup du traumatisme qu’il lui aurait infligé.

La vérité ne sera connue qu’à l’issue de cette confrontation entre la jeune femme, qui affirme avoir été violée, et Lamjarrred, dont les avocats crient au traquenard.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires